• Accueil
  • > Extrait des Chroniques des crimes et enquêtes au temps des Marmousets
( 8 septembre, 2009 )

Extrait des Chroniques des crimes et enquêtes au temps des Marmousets

 

 

———————–photo7bis.jpg——–photo1bis.jpg

Le livre La Saltarelle des BaronnesExtrait des Chroniques des crimes et enquêtes au temps des Marmousets

Parution prochaine. A suivre donc sur ce blog et sur mon blog générique: http://jeanluke.unblog.fr/

couverture-2-201x300

Dans un vieux coffre retrouvé dans une galerie oubliée des souterrains du Quesnoy, se cachait un manuscrit. L’auteur en est une certaine Teresa Ballestrini, native de Lucques en Toscane (Italie). Elle nous y parle des aventures et des enquêtes de sa grand-mère Aude et de son grand-oncle Geoffroy tous deux Enquêteurs du Roy Charles V. Vérité historique oubliée ou œuvre de fiction, nous ne le saurons sans doute jamais. Mais laissons-nous guider par son récit que j’ai un peu remanié pour être lisible par des lecteurs du XXIème siècle. 

 

La première question que l’on peut se poser à la lecture de ce manuscrit est qui était cette Teresa Ballestrini, notre charmante narratrice. Elle y répond elle-même au début du livre : lisons-la

L’action se passe au temps du roi Charles V (deuxième moitié du XIVème siècle). Ce roi avait hérité en pleine guerre de cent ans d’un royaume exsangue, pillé, dévasté, ruiné, occupé. (Il avait d’ailleurs dû le diriger alors qu’il était jeune Dauphin et que son père le roi Jean le Bon était captif en Angleterre). Sur les conseils du grand savant Nicolas Oresme, son ancien précepteur, il constitua le premier gouvernement basé sur les compétences et non sur la naissance. Avec ces « Marmousets » (nom que les princes chassés du pouvoir leur donnèrent et que était, à l’époque une insulte), Charles V libéra et reconstruisit le pays, y ramenant la paix et la prospérité. Son connétable était un petit chef de mercenaires à la noblesse incertaine : un certain Bertrand du Guesclin. Mais laissons plutôt Geffroy Meslier, lui-même, nous conter cette époque et placer ainsi l’action de nos Enquêteurs dans son contexte : lisons-le.

Suivons maintenant la naissance de la compagnie.

Et découvrons les principaux acteurs de ce livre.

L’enquête commence avec le meurtre dans un cabaret parisien d’Arnaud de Lorgnies, natif du Quesnoy et membre de la Cour de Hainaut.

On dénombre six suspects.

Puis c’est le tour de Jeanne de Sebourg de venir mourir à Paris.

Un couteau bien particulier fut trouvé près des deux cadavres. Et on pense, bien sûr, de suite aux bouchers révoltés et à leur organisation : La Confrérie des Couteaux.

A moins que ces meurtres aient rapport avec la situation dans le Hainaut voisin d’où viennent les deux victimes. Pays dont le souverain, devenu fou, est enfermé dans une tour de sa capitale, Le Quesnoy.

 

Pas de commentaires à “ Extrait des Chroniques des crimes et enquêtes au temps des Marmousets ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|